Téléphone:+41 24 472 77 77 Email: info@satomsa.ch

Gros investissement en vue pour SATOM à Monthey

02 MAI

Gros investissement en vue pour SATOM à Monthey

Satom SA va construire une nouvelle conduite vapeur jusqu’au site chimique.

Satom SA va investir 28 millions de francs dans la construction d’une conduite destinée à alimenter en vapeur le site chimique de la Compagnie industrielle de Monthey SA (Cimo). La valorisation énergétique de la chaleur excédentaire générée par la combustion des ordures ménagères pourrait, à terme, approvisionner le site chimique de Monthey à raison de 200 000 à 350 000 tonnes de vapeur par an, soit près de la moitié de sa consommation annuelle. En contrepartie, le site fournira l’eau déminéralisée nécessaire à la production de cette vapeur. Les deux sociétés sont encore à la recherche d’une partie du financement, notamment au travers du programme fédéral de soutien aux projets de compensations des émissions de CO en Suisse. Restera ensuite à finaliser la convention d’exploitation entre les différents partenaires et d’obtenir l’autorisation de construire.

Gains pour l’atmosphère

L’étude de cette liaison vapeur, réalisée en collaboration avec la Cimo «s’inscrit dans une démarche de développement durable et de gestion rationnelle des ressources», soulignent les deux parties dans un communiqué.

Ce partenariat contribuera à diminuer de près de moitié, la consommation de gaz naturel nécessaire à la production de vapeur et à réduire considérablement les émissions de CO produites par l’utilisation de ce combustible fossile.

«C’est l’exemple d’un projet d’écologie industrielle, tant sur le plan de la préservation des ressources qu’au niveau de la réduction de notre empreinte environnementale. Il offrirait une plus grande indépendance énergétique vis-à-vis des prix du marché du gaz naturel et de sa disponibilité», explique Daniel Baillifard, chef du Service de gestion des énergies et des déchets de Cimo. Les travaux pourraient débuter dans le courant du deuxième semestre de cette année, pour une mise en service de la nouvelle installation en 2017.

Projet de renaturation

Cette conduite en acier de quelque 3,3 kilomètres sera partiellement enterrée. Le tracé mis à l’enquête est situé en majeure partie sur des parcelles propriété des deux partenaires et de la commune de Monthey. Depuis la Satom, la conduite longera, à ciel ouvert, le canal des Mangettes, afin d’éviter toute fouille à proximité de la zone de protection des eaux, avant d’être enterrée sur environ 1,4 kilomètre, entre l’étang éponyme et le site. Sur ce tronçon, les installations seront intégrées dans un projet de renaturation du canal qui vise à aménager des conditions d’habitat pour la faune aquatique (notamment les truites lacustres) et à restaurer des milieux rares ayant disparu de la région.

Ecologistes associés

«Cette réalisation constituera un enjeu majeur sur le plan de la politique énergétique industrielle de la région et renforcera, de surcroît, l’attractivité du site chimique», lâche Stéphane Coppey, président de la cité.

Les associations écologistes Pro Natura et WWF ont été consultées et quelques-unes de leurs suggestions ont été intégrées au projet. - Nouvelliste, article du 30 avril 2016 par Fabrice Zwahlen