Téléphone:+41 24 472 77 77 Email: info@satomsa.ch

La Satom repense sa gestion

06 DEC

La Satom repense sa gestion

En main de 79 communes vaudoises et valaisannes, l’entreprise d’incinération des déchets se réorganise pour se professionnaliser.

A 40 ans, Satom SA n’a plus grand-chose à voir avec ce qu’elle était à sa naissance. De simple usine d’incinération des déchets, «nous sommes devenus un fournisseur d’énergie relativement important, note Edi Blatter, directeur de la société basée à Collombey. Nous générons aujourd’hui un chiffre d’affaires annuel de 40 millions de francs.»

Forte de ce constat, la SA a mandaté un audit pour tenter de déterminer le mode de gouvernance le plus adapté à sa taille actuelle. «Le résultat de cette étude a montré qu’il faudrait idéalement réduire de onze à cinq membres notre conseil d’administration», poursuit Edi Blatter. Seul inconvénient: 79 communes sont actionnaires de la société. «Au vu de ce lien, une diminution aussi drastique était difficilement envisageable.» Ce sont donc sept sièges que se partageront les administrateurs de Satom SA, dès juin. Le principe a été entériné mardi soir en assemblée générale extraordinaire.

Vaud et le Valais auront chacun un siège, contre deux aujourd’hui. Les communes vaudoises se partageront quant à elles trois fauteuils au lieu de quatre, et deux reviendront aux communes valaisannes, contre trois. «Le principe de professionnaliser notre fonctionnement par la mise en place de commissions a également été admis», ajoute le directeur. Outre deux comités pour les relations avec les communes vaudoises et valaisannes, pour assurer un meilleur relais, un «comité de nomination et de stratégie» veillera à «recommander les édiles les plus adaptés à chaque poste». - Article paru dans le 24 heures, le 5 décembre 2016