Téléphone:+41 24 472 77 77 Email: info@satomsa.ch

La SATOM vise un rendement énergétique de 100 %

30 JUI

La SATOM vise un rendement énergétique de 100 %

L’usine d’incinération attend le feu vert pour la conduite vapeur avec Cimo.

Un rendement énergétique net de 100%, contre 71% à ce jour. C’est le but que le directeur de la Satom espère atteindre, une fois la liaison vapeur avec Cimo réalisée. «Nous avons mis à l’enquête ce projet en 2016 déjà, rappelle Edi Blatter, en marge de l’assemblée générale qui s’est déroulée hier. Le dossier est désormais dans les mains des services cantonaux et communaux. Vu qu’aucune opposition n’est ouverte, nous espérons pouvoir commencer le chantier cette année encore.»

L’équivalent de 14 millions de litres de mazout par an

Pour mémoire, cette réalisation doit permettre d’assurer une bonne part de l’approvisionnement en énergie du site chimique montheysan. «De notre côté, cela signifiera pour le tonnage des déchets traités actuellement une mise en valeur complémentaire équivalant à 14millions de litres de mazout par an. Soit un cube de 24 mètres de côté!» Et d’insister: «En outre, cela nous permettrait d’encore mieux fiabiliser l’alimentation du chauffage à distance via une deuxième injection.»

Croissance continue sur le site de Villeneuve

Du côté des affaires courantes, les amortissements sont restés substantiels malgré les travaux d’assainissement de la fosse qui ralentissent l’exploitation. «Si le chauffage à distance est toujours déficitaire en soi vu l’importance des travaux, l’équilibre est sur le point d’être atteint. Conformément aux prévisions.» Pour l’heure, 5500 ménages sont connectés au thermoréseau à Monthey et Collombey-Muraz.

Sur le site de Villeneuve, la croissance attendue de la collecte des restes de table nécessite des installations plus performantes. Celles-ci se traduisent par un nouveau système automatisé de lavage pour les conteneurs de 120 litres. «Et si la collecte prend de l’importance tout en parvenant à garder une bonne qualité des résidus à traiter, notre production en énergie prendrait aussi l’ascenseur.»

De 7000 à 50 000 tonnes

La mise en service est prévue cette année. «Lorsque nous avons repris l’exploitation en 2007, 7000 tonnes y étaient traitées. Comme nous avons avec 35000 tonnes par an dépassé les deux derniers exercices le tonnage autorisé sur ce site, nous avons mis à l’enquête l’augmentation du tonnage à 50000.» - Nouvelliste, article du 30 juin 2017 par Nicolas Maury