Présentation

Ecotube est un projet de fourniture d’énergie entre Satom SA et CIMO Compagnie industrielle de Monthey SA s’inscrivant dans une volonté de durabilité économique et environnementale.

Le projet prévoit la construction et l’exploitation de conduites vapeur et d’eau déminéralisée entre Satom et le site chimique de Monthey.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Présentation

Actualités

Découvrez nos dernières actualités Ecotube

Le chantier en images

Fonctionnement

Concrètement Ecotube, comment ça marche ?
Les déchets ne pouvant être recyclés, provenant des communes actionnaires de Satom SA ou d’entreprises privées, sont acheminés jusqu’à l’usine de Monthey pour y être valorisés thermiquement.

Une fois déversés dans la fosse, ils sont incinérés. La chaleur issue de la combustion permet de transformer l’eau du circuit thermique en vapeur qui est ensuite détendue dans une turbine pour produire de l’électricité. Les rejets de chaleur à basse température de l’usine, notamment ceux contenus dans les fumées, sont récupérés pour être distribués dans le réseau de chauffage à distance des communes de Monthey et Collombey-Muraz. Grâce à Ecotube, une grande partie de l’énergie de condensation, auparavant partiellement perdue dans l’atmosphère, est valorisée sous forme de vapeur et injectée dans une conduite longue de 2,5 km reliant Satom SA à CIMO.

La vapeur ainsi acheminée jusqu’à CIMO est redistribuée pour alimenter en vapeur industrielle les sociétés partenaires du site chimique avec un débit pouvant aller jusqu’à 80 tonnes par heure. Au total, Satom SA pourra fournir jusqu’à 300’000 tonnes par an de vapeur au site chimique, permettant ainsi d’économiser jusqu’à 250 GWh de gaz naturel.

Energie

Ecotube inscrite dans la vision commune de Satom SA et CIMO de favoriser la production et la consommation d’énergie indigènes respecteuses de l’environnement et de diminuer la dépendance du site chimique aux énergies fossiles.
CIMO alimente en vapeur industrielle les sociétés partenaires du site chimique. La réalisation d’Ecotube lui permettra de réduire de 50% les émissions de CO2 liées à la consommation d’énergies fossiles pour la production de vapeur.
Avec cette conduite, Satom SA valorisera l’énergie thermique produite en marge de son processus de traitement des déchets non plus seulement sous forme d’électricité et de chaleur pour le réseau de chauffage à distance mais également sous forme de vapeur.
La société pourra ainsi optimiser la valorisation de cette énergie et augmenter son efficience énergétique.

Durabilité

Ce projet permet de garantir des places de travail dans notre région et d’en faire un véritable pôle d’innovation, source de compétences et de savoir-faire. Ecotube présente également un fort impact au niveau environnemental grâce à une amélioration de la qualité de l’air, notamment par la récupération de la chaleur aujourd’hui en partie perdue par Satom SA dans l’atmosphère et à une importante réduction des émissions CO2 produites par CIMO (jusqu’à 45’000 tonnes de réduction par année).

Chiffres clés

0
Tonnes de CO2 par an évitées
0
Vols allez simple
Genève - New-York
0
Tours du monde de voiture
0
Ménages de 4 personnes

Tracé

Longue de 2,5 km, la conduite sera enterrée sur 2,3 km. Seuls le départ de la conduite côté Satom SA et le tronçon final aux abords de CIMO seront visibles.
La renaturation du Canal des Mangettes prévue en marge du projet comprend le creusement d’un nouveau canal destiné à favoriser le rétablissement d’une dynamique plus naturelle.
Le canal actuel pourra ainsi être utilisé pour y installer la conduite et préserver l’intégrité du paysage de cette zone de détente très appréciée.

Renaturation du canal des Mangettes

Diverses plantations permettront de diversifier la flore et de favoriser la biodiversité.
Le canal des Mangettes présente un état actuel dénaturé. Souhaitant ancrer Ecotube et de manière plus générale l’ensemble de ses activités dans une démarche de préservation de l’environnement, Satom SA a proposé de le renaturer.

   

Porteurs du projet

Satom SA

Depuis 1976, Satom SA est active dans le traitement et la valorisation des déchets sur le territoire de 77 communes actionnaires vaudoises et valaisannes. D’abord centrées sur son usine de valorisation thermique de Monthey, ses activités se sont petit à petit élargies pour comprendre aujourd’hui l’usine de méthanisation de Villeneuve (déchets verts et alimentaires), le chauffage à distance des communes de Monthey et Collombey-Muraz et le système de collecte des déchets alimentaires GastroVert.

Satom SA s’engage au quotidien pour innover sans cesse afin de valoriser les matières qui lui sont confiées, produire de l’énergie propre et préserver l’environnement.

CIMO Compagnie industrielle de Monthey SA

CIMO Compagnie industrielle de Monthey SA est une entreprise privée créée le 1er janvier 1997. Avec plus de 450 collaborateurs, CIMO est active, entre autres, dans les domaines suivants : maintenance technique, hygiène et sécurité, environnement, médecine du travail, ingénierie et automation, production et distribution d’énergies, traitement des résidus, formation continue, etc.

Faisant appel à des technologies très évoluées, CIMO fournit ses prestations en priorité au bénéfice du site industriel de Monthey, mais également au profit de clients-tiers.

  • Pourquoi ce projet ? Quels sont ses objectifs ?

    Ecotube est né de la volonté de Satom SA et CIMO Compagnie industrielle de Monthey SA de favoriser l’utilisation d’énergies non polluantes et indigènes et de réduire l’impact de l’activité industrielle régionale sur l’environnement dans une démarche d’écologie industrielle.

    Avec Ecotube, Satom SA entend valoriser l’énergie thermique produite en marge de son processus de traitement des déchets, non plus seulement sous forme d’électricité et de chaleur pour le réseau de chauffage à distance mais également sous forme de vapeur. Ceci permettra d’optimiser l’utilisation de cette énergie et de récupérer la chaleur aujourd’hui partiellement perdue dans l’atmosphère.  Satom SA pourra ainsi augmenter son efficience énergétique et devenir l’une des usines les plus performantes de Suisse.

    De son côté, la vision à long terme de CIMO consiste à favoriser le recours aux énergies renouvelables et à réduire son empreinte carbone. Ecotube ainsi au site chimique de réduire de 50% les émissions de CO2 liées à la consommation d’énergies fossiles pour la production de vapeur.

  • Pourquoi ne pas avoir enterré toute l’infrastructure ?

    La quasi-totalité de l’infrastructure sera enterrée (2,3 km sur un total de 2,5 km de conduite). Pour des questions techniques, seuls le départ de la conduite du côté de Satom SA et le dernier tronçon avant CIMO ne peuvent être enterrés et seront visibles. L’impact paysager sera minime dans la mesure où ces tronçons se situent dans des zones déjà construites.

  • Comment ce projet est-il financé ? Combien ce projet va-t-il coûter aux contribuables de la région ?

    Le financement de ce projet est intégralement assuré par Satom SA. CIMO finance de son côté l’adaptation de son réseau existant pour permettre la connexion à Ecotube. Aucun montant ne sera versé par les Communes et donc indirectement par les contribuables de la région.

    Ecotube est reconnu comme projet de compensation CO2 par l’Office fédéral de l’environnement et bénéficie du programme de soutien prévu dans la Loi sur le CO2.

    Les tonnes de CO2 évitées chaque année grâce à la livraison de vapeur au site chimique via Ecotube seront valorisées sous forme d’attestations rachetées par la Fondation pour la protection du climat et la compensation de CO2 KliK jusqu’en 2030.

  • Quel est le gain économique de ce projet pour Satom ? pour CIMO ?

    La rentabilité économique n’est pas l’objectif premier de ce projet. L’investissement consenti par Satom SA pour le réaliser ne serait pas rentable sans le mécanisme de soutien CO2 obtenu auprès de l’Office fédéral de l’environnement et de la Fondation pour la protection du climat et la compensation de CO2 KliK. Une fois réalisé, ce projet permettra à Satom SA de diversifier la valorisation de sa production d’énergie et d’augmenter significativement l’efficience énergétique de son usine.

    De son côté, CIMO ne fera que remplacer des coûts jusque-là liés à l’achat du gaz par ceux pour la fourniture de vapeur de Satom SA. Ce projet lui permettra d’améliorer fortement son bilan environnemental en matière de CO2.

  • Quel impact sur le paysage ce projet aura-t-il ?

    La majorité de ses conduites étant enterrées, l’impact paysager se limitera à la durée du chantier. Il s’estompera rapidement suite à une soigneuse remise en état des lieux.

    A terme, la zone du Canal des Mangettes sera renaturée et bénéficiera ainsi d’une plus-value paysagère.

  • Quel impact sur les sols ce projet aura-t-il ?

    Le projet a fait l’objet d’un rapport d’impact sur l’environnement qui a conclu que l’impact sur les sols sera faible et limité à la phase de réalisation et à l’emprise du chantier. La majorité des matériaux excavés sera réutilisée sur place pour le remblayage des fouilles.

  • Quel impact sur l’air ce projet aura-t-il ?

    Ecotube aura un effet largement positif sur l’air puisqu’il permettra en effet d’éviter jusqu’à 45’000 t d’émissions de CO2 par année.

    Durant la phase de chantier, les incidences seront mineures dans la mesure où toutes les possibilités d’éviter ou minimiser des émissions atmosphériques seront mises en œuvre, notamment par rapport aux poussières.

  • Quel impact sur les eaux ce projet aura-t-il ?

    Le rapport d’impact sur l’environnement a conclu que le projet était conforme aux exigences relatives à la protection des eaux souterraines car il ne modifiera pas les écoulements de la nappe phréatique et ne portera pas préjudice aux prélèvements d’eau potable du puits du Boeuferrant. Il n’aura également aucun impact sur le Canal des Mangettes, dont le tracé sera même amélioré grâce au projet de renaturation.

  • Combien de temps les travaux vont-ils durer ?

    Le chantier durera approximativement 15 mois.

    Les travaux préparatoires débuteront à fin octobre 2020 et les premiers essais de pression devraient se faire à partir de novembre 2021 pour une mise en service prévue au premier trimestre 2022.

  • Pourquoi renaturer le canal des Mangettes ?

    La zone Mangettes, qui se situe sur le parcours du projet, est très appréciée des habitants de la région.

    Son canal présente un état dénaturé. Souhaitant ancrer Ecotube et plus généralement l’ensemble de ses projets dans une perspective de préservation de l’environnement, Satom SA a proposé de le renaturer pour apporter une plus-value écologique et paysagère à cette zone.

    Ceci s’ajoutera aux impacts positifs pour l’environnement du projet Ecotube en lui-même.